Le taux de chômage en France ne cesse d’augmenter. En 2013, on comptait 2.8 millions de personnes incapables de se faire embaucher alors que le chiffre ne dépassait pas 734 milles au début des années 70. Plusieurs études ont été effectuées afin de comprendre le problème de l’employabilité qui touche aussi bien les sujets fraîchement diplômés que les autres. Pour contrer cette situation, pour le moins alarmante, des programmes de formation ont été mis en place. Dans cet article nous allons nous intéresser au Village-Emploi et vous monter comment cet établissement a réussi à se faire un nom dans ce domaine.

Le programme Village-Emploi

La réussite du programme village de l’emploi tient de la méthode qui a été mise en place afin de permettre aux adhérents d’acquérir ou de développer des compétences. Force est de constater que l’une des raisons qui explique pourquoi les jeunes ont du mal à dérocher un job intéressant est le manque d’atouts pour accomplir les tâches relatives au poste convoité. Cet organisme attaque le problème de front en créant des solutions indissociables de la réalité du marché de l’employabilité français. Les résultats fort satisfaisants de ce programme sont étroitement liés au schéma d’apprentissage fondé sur 3 principaux piliers :

  • Des coachs et formateurs proposant un accompagnement sur-mesure qui tient compte du niveau de compétences de chacun des adhérents.
  • Des chefs d’entreprise à la recherche de nouvelles têtes pour développer leur activité et atteindre des performances plus élevées.
  • Des spécialistes dans les techniques de recherche d’un poste qui enseignent aux formés comment se démarquer aux yeux des recruteurs.

Ces 3 actants travaillent ensemble conformément à des modules préalablement définis. Chacun d’entre eux tente de fourni aux formés toutes les clés et techniques dont ils ont besoin pour développer leurs atouts personnels et professionnels. Avant de rejoindre la formation, les postulants sont soumis à une évaluation technique permettant de détecter les lacunes d’une part et les points forts d’une autre.

Une formation singulière pour saisir différentes opportunités

La formation Village-Emploi possède de nombreux avantages. Cependant, si vous demandez aux lauréats d’en citer un, ils répondraient unanimement : trouver un travail dès la fin du programme. Avec le chômage qui fait des ravages en France, il est difficile de résister à cette chance dont très peu de diplômés peuvent bénéficier. En apprenant de spécialiste dans différents domaines, il est clair que vous réussirez à vous forger un profil professionnel suffisamment fort pour devenir attirant aux yeux de toutes les entreprises à la recherche de nouveaux talents.

En comparaison avec les étudiants qui n’ont suivi aucune formation post universitaire, vous aurez un plus qui jouera surement en votre faveur. Voilà pourquoi les chefs d’entreprises qui s’occupent du soutien, des cours, conseils et ateliers financent eux-mêmes le parcours des formés. Ils savent pertinemment que la plupart des étudiants manquent de compétences et qu’ils disposent uniquement de connaissances techniques qui ne font pas d’eux des candidats opérationnels.

La dernière chose qu’une entreprise a envie de faire, c’est de recruter un candidat dépendant incapable de gérer la moindre problématique tout seul. La formation emploie alors tous les moyens pour créer de futurs employés autonomes. Même si on ne peut pas atteindre une autonomie totale sans avoir, à son compte, plusieurs années d’expérience, le programme promet des candidats sur lesquels les supérieurs hiérarchiques peuvent compter dès le premier jour.

Des cours accélérés mais complets

On a constaté que les jeunes qui viennent de décrocher leurs diplômes n’ont pas réellement la motivation et la patience de suivre des cours supplémentaires. Ce parcours leur semble laborieux et une résistance psychologique se met en place les empêchant d’envisager toute formation professionnelle. Village-emploi a bien compris cet état esprit, ce qui explique pourquoi le programme proposé se déroule sur une durée limitée qui ne dépasse pas les 9 mois.

Certains adhérents peuvent même choisir un cursus de 3 mois. Mais la plupart du temps, ces derniers finissent par souscrire à d’autres modules tant le programme est souple et intéressant. En réalité, les cours misent plus sur un apprentissage pratique que théorique. Il convient alors davantage de parler d’ateliers que de cours magistraux. Les adhérents ne sont pas placés dans un schéma académique axé sur la diffusion d’informations disparates complètement éloignées de l’univers entrepreneurial. Au contraire, ils sont confrontés à des situations réalistes aux cours de simulations que les chefs d’entreprises proposent.

Les entrepreneurs ont ici recours à leur expérience et essaient de mettre les formés face à des conflits ou des contraintes qu’ils rencontreront surement au cours de leur parcours professionnel. En dépit des métiers et des secteurs d’activité, certaines contraintes ont tendance à apparaître régulière. Et c’est la capacité, la manière et la rapidité avec laquelle l’employé est en mesure d’agir qui déterminera sa valeur au sein de l’entreprise. Comme vous le voyez, le programme est certes très concis mais il inculque aux adhérents l’essentiel des activités entrepreneuriales et les prépare à donner ce plus tant recherché.

Un programme gratuit mais efficace

Les personnes qui remettent en cause l’efficacité du programme Village-Emploi avancent l’argument de la gratuité. Malheureusement, ne pas payer peut être perçu comme une arnaque ou la preuve d’un produit suspicieux et défaillant. Pourtant, Ces doutes n’ont pas lieu d’être. La formation est certes gratuite pour les adhérents mais pas pour les entrepreneurs.

Dans la première partie de cet article, nous avons évoqué les actants du programme en mettant l’accent sur le rôle que jouent les chefs d’entreprise dans le cursus d’apprentissage. Avec le chômage qui fait des ravages en France, on a tendance à penser que les entreprises sont saturées. Pourtant, on est bien loin de la réalité. Les entreprises sont prêtes à recruter tous les jours à condition de trouver des candidats en mesure d’apporter une véritable valeur ajoutée.

Ainsi, la prise en charge totale de la formation est le meilleur moyen pour elles de créer des profils dont elles peuvent tirer profil et qu’elles auraient eux-mêmes préparés à intégrer leurs équipes. On peut alors parler d’un rapport gagnant-gagnant permettant aux employeurs d’enrichir leurs ressources humaines et aux diplômés de trouver un job à la hauteur de leurs attentes.

Des compétences techniques et relationnelles

Pour répondre à la question si vous devez faire confiance à cet établissement ou pas, la réponse est assurément affirmative. Car en suivant ce programme, vous avez la garantie de développer vos compétences techniques dans différents secteurs d’activité :

  • Les systèmes d’information
  • Les nouvelles technologies
  • L’assistance maître d’ouvrage
  • La production et l’exploitation
  • Le business intelligence

Mais le programme Village-Emploi tient également compte de l’impossibilité de briller en entreprise sans soft skills. Ce constat a ainsi permis de créer des modules pour apprendre aux adhérents comment développer leurs atouts relationnels, des aptitudes incontournables pour occuper un poste managérial. Vous pouvez certes avoir les compétences techniques les plus avancées, vous allez vous heurter à vos propres limites si vous ne maîtrisez pas les règles d’une bonne communication, l’art d’anticiper et de résoudre les conflits.